Agressions sexuelles chez les socialistes, de nouveaux témoignages

Par Roman Rodriguez

Thierry Marchal-Beck, ancien président du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), vient d’être accusé par huit militantes du mouvement, pour harcèlements et agressions sexuelles.

Selon les témoignages, les agissements de l’ancien dirigeant socialiste étaient connus et se déroulaient parfois en public.

Une responsable fédérale et membre du bureau national déclare avoir été agressée sexuellement en 2011 alors qu’elle faisait un point dans le bureau de Thierry Marchal-Beck. Elle soutient : « Il prend ma tête, l’approche de son sexe pour m’obliger à lui faire une fellation. Je le repousse très fort, je l’insulte et je pars en courant ». Elle poursuit en expliquant que quelques jours plus tard, lorsqu’elle l’a recroisé, il a « fait comme si de rien n’était », lui « claquant même la bise ».

D’après la jeune femme, Thierry Marchal-Beck se revendiquait féministe lors de ses discours…

2 commentaires sur “Agressions sexuelles chez les socialistes, de nouveaux témoignages”

Laisser un commentaire