Salariés collabos avec les entreprises sataniques

Par Farida Belghoul

« Le conformisme augmente vos chances de survie » dans une entreprise satanique, affirme Didier Bille. Mais les promesses de satan sont vaines : en dépit de votre soumission, vous finissez vous aussi un beau jour dans la charrette des guillotinés. Didier Bille, DHR ayant à son actif mille licenciements en 25 ans, balance contre les entreprises sataniques et surtout contre les salariés complices.

Est-ce qu’il regrette son rôle de « machine à broyer » les travailleurs ? Sa réponse vaut le détour et tombe comme un couperet : rien n’aurait été possible sans le consentement et la collaboration des salariés. Rien de plus facile que de recruter des salariés pour témoigner contre les collègues aux prud’hommes… « Il n’y a plus de  solidarité entre les salariés  dans l’entreprise », conclut-il. Ces collabos-là ne risquent pas non plus de protéger leurs enfants. Ils sont légions. C’est ce caractère de délation qui fait de ces entreprises des lieux de perdition. La possession satanique se généralise. Il va falloir sérieusement songer à mettre en place des exorcismes…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.