Marlène Schiappa et Cyril Hanouna : la Ruse

Par Fatiha Benaïssa

Article de Christophe Cros Houplon sur la participation de Marlène Schiappa à l’émission « grand public » de Cyril Hanouna : Dieu ne change pas la situation d’un peuple tant que ce peuple croit au « grand débat » d’enfumage.

 

 

 

L’inénarrable Marlène Schiappa s’en est donc allée avec ses paperboards et ses feutres en couleur, un peu comme en séminaire, chez l’ami Hanouna, le nouveau spécialiste autoproclamé des grands débats pour débiles. Là, face à un panel jaune fluo, la trépidante secrétaire des tas a souligné au stabylo 7 mesures clefs censés ramener la paix dans le royaume. A quelque peu couiné comme elle sait si bien faire dès lors qu’un canari sortait du poulailler imposé par l’oligarchie – pas touche à mon ISF. Puis est rentrée avec sa nouvelle copine Ingrid Levavasseur, la tête de gondole de la liste canari que tout-un-chacun conchie.

Nuit debrief entre filles avec un peu de schnouf pour tenir.

La petite aide-soignante de l’Eure a finalement cédé aux sirènes du dévouement. Aidons par nos soins les banksters depuis Bruxelles, s’est dit la gourgandine ! L’auto-représentée castée par Marlène a tout compris de comment ça marche le Loft. Sa carrière est faite et sa réputation aussi. Une petite arriviste au QI de moule à Bruxelles, chouette ça manquait !

La réunion Tupperware sur C8 a donc accouché d’un moment de téloche inoubliable, avec cette brochette de citoyens bien repérables en code couleur qui jouent comme on leur demande de jouer à Démocratie participative avec le petomane Hanouna, lequel s’était fait une tête de suppositoire enrhumé. La vérité s’il ment !

En parallèle, un peu partout naissent des petits débats citoyens avec ou sans Etienne Chouard à des ronds-points, dans des salles des fêtes municipales, chez Robert et Lucette. Les gens jouent à On réécrit la constitution comme si on en avait le pouvoir. Je veux dire – comme si ceux qui possèdent tout allaient les laisser faire sans les gazer et leur supprimer les graines. Tu me sors un RIC je te balance du lacrymo, coco, en attendant fais mumuse avec tes potes à repeindre l’éléphant en rose, pendant que les ultra-riches rivalisent d’ingéniosité en évasion fiscale.

On peut mille fois dire une chose juste, à savoir que si jamais on traitait à fond et honnêtement cette affaire d’évasion fiscale tous nos problèmes disparaîtraient, il n’empêche que dans la pratique ça ne se fera jamais. Mais bon, ça fait du bien de le dire et de croire qu’on va y arriver. C’est aussi irréaliste que possible mais ça rassure, les utopies. Et puis ça permet de rester dans le bocal des illusions de l’ingénierie sociale.

Christophe Cros Houplon

Source : https://christophecroshouplon.blogspot.com/2019/01/marlene-cyril-et-les-canaris.html?fbclid=IwAR0sNDXpUvlmklU919_PAPKvDIBXZWsD5srRm11IuK9h7FvSqrT8-TadHE0

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.