Marcel Pagnol, le latin qui se mord la queue

Par Farida Belghoul

Pour Marcel Pagnol, le latin n’est qu’une matière des Humanités (langues et littérature anciennes, c’est-à-dire surtout le latin et le grec ancien). En bon athée, il ne retient pas que le latin était une langue liturgique, et que c’est justement son enseignement dans le cadre profane des Humanités qui l’a peu à peu conduit à sa perte. Pagnol ou le serpent qui se mord la queue…

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.