L'enfant est bon par nature

Par Roman Rodriguez

Alors même qu’il ne retire aucun bénéfice perceptible de son action, l’enfant, âgé ici de seulement 18 mois, fait naturellement preuve d’altruisme.

3 commentaires sur “L'enfant est bon par nature”

  1. L’homme est naturellement bon et la société le pervertit…
    On nage en plein rousseauisme là…

    L’intérêt – si j’ose dire – de cette vidéo est de montrer le niveau de manipulation des images et de l’instrumentalisation (malsaine) de la « science » à des fins idéologiques…
    C’est un véritable scandale et une offense … à la raison, car on ne peut pas imaginer – ce qui serait encore plus grave – que le raisonnement de ces « expérimentateurs » est fondée sur une ignorance aussi manifeste du comportement de l’enfant (comme de n’importe quel petit animal d’ailleurs au moins chez les Mammifères) dont le moteur premier est la curiosité, facteur initial de l’acquisition de la connaissance et de l’expérience !

    Le but de ces « expériences comportementales » serait de mettre en évidence une supposée « nature altruiste » du petit enfant car « il agit sans profit personnel mais au bénéfice de l’autre » – en l’occurrence l’expérimentateur…
    C’est déjà une définition tendancieuse : rien n’indique en effet qu’une action faisant intervenir deux protagonistes (l’enfant et l’expérimentateur) si elle ne profite pas à l’un d’eux sera – du seul fait de son existence – profitable à l’autre ! C’est aberrant comme raisonnement cela !
    En fait, ce n’est qu’une interprétation au seul bénéfice de la volonté de démonstration de l’expérimentateur et cela repose sur une extrapolation de l’attitude de l’enfant à la lumière d’affirmations absolument non fondées.
    Décodons :
    L’enfant ramasse tout ce qui traîne, attrape tout ce qui est à sa portée et le plus souvent ensuite le porte à sa bouche : c’est sa manière à lui d’appréhender la nature des objets.
    Toutes les mères un tant soit peu attentives savent cela et surveillent leur progéniture sans relâche à ces âges-là car ce comportement est évidemment source de multiples accidents dits domestiques qui peuvent être très préjudiciables, voire dramatiques pour l’enfant… et parfois pour la maison !
    Toutes les mères savent qu’un enfant qui a attrapé quelque chose va le plus souvent se précipiter pour lui montrer sa trouvaille… Il agit par pure curiosité et par confiance envers sa mère, ou la personne auprès de qui il se trouve.
    Il n’y a aucun « altruisme » là-dedans !
    L’affaire de l’armoire est forcément montée : un petit gamin qui n’a jamais manipulé de poignée à crémone ne sera certainement pas capable de l’ouvrir du premier coup en douceur et sans à-coup !
    (Moi-même, je ne suis pas certain d’y parvenir systématiquement sans secouer la poignée… Il est vrai que n’ayant jamais passé les tests ad hoc, je ne dispose peut être pas du QI d’un enfant de deux ans ?)
    Il est évident que l’enfant a appris avant cette vidéo à ouvrir cette porte et le reste n’est évidemment qu’une association d’idée : « quand on arrive devant une armoire avec quelque chose dans les mains, il faut ouvrir la porte pour mettre les choses dedans… »
    C’est le résultat de l’observation, et les enfants sont observateurs : aucun altruisme là-dedans non plus!

    Expérience personnelle vécue :
    J’avais un ami qui avait un enfant de cinq ans… Je devais passer le prendre un matin…
    Quand j’arrive devant chez lui je vois la porte de la villa ouverte et sa femme au fond dans la cuisine…
    Le petit bonhomme trottine vers moi…
    Je lui demande : « Et où est papa ? »
    Il me répond : « Parti ! Parti travailler. »
    Je regarde alors sa mère au fond du couloir qui fait non de la tête et me dit : « Il est juste allé porter la poubelle, il arrive ! »
    De fait, mon copain arriva aussitôt…
    Alors me direz-vous ?
    L’explication est toute simple et le gamin avait parait-il déjà répondu cela dans d’autres occasions : le matin quand mon ami partait travailler, systématiquement il emmenait la poubelle qu’il déposait avant de prendre sa voiture…
    Et tout naturellement le gamin a fait l’association : « quand papa va travailler il sort la poubelle, donc quand papa sort la poubelle, c’est qu’il va travailler… »
    (Pas sûr d’ailleurs que dans son esprit « sortir la poubelle » ne soit pas une manifestation du fait de « travailler » !)
    Il n’est pas utile d’avoir même le QI de Cyril Hanouna pour le comprendre !

    La troisième expérience traduit un manque de méthodologie absolument scandaleux.
    Il s’agit de faire désigner par le petit cobaye « la marionnette gentille » qui se distingue par sa couleur !
    Or rien n’indique que le choix du gamin soit associé au sketch des marionnettes : il va choisir celle qu’il préfère en fonction de ses propres critères, par exemple à cause de la couleur de son tee shirt !

    Il n’y a aucune méthodologie là-dedans et le résultat de cette désignation ne prouve absolument rien, si ce n’est la capacité des « psychologues » à faire avaler n’importe quoi aux spectateurs ébahis abrutis !
    C’est du bourrage de crâne éhonté !

    Un enfant n’est d’ailleurs pas systématiquement naturellement « bon » du tout !
    Il suffit de voir comment ils sont capables de se faire mal les uns aux autres dans une cour de récréation… ou comment on est contraint de les surveiller quand ils jouent avec leur chien ou leur chat car ils peuvent leur faire très mal, inconsciemment ou pire parfois consciemment, parce que cela les « amuse » !

  2. Un catholique sait par son catéchisme que l’enfant nait avec le péché originel d’où l’urgence et la nécessité de baptiser pour effacer le péché mais il restera les blessures du péché originel. On apprend aux enfants à se confesser. Cet article semble dire n’importe quoi. Il faut éduquer un enfant catholiquement et à la vertu. Des pères de l’Eglise on affirmé qu’un enfant de 4 ans peut se trouver en Enfer. Le mariage entre un homme et une femme est une mission pour élever catholiquement les enfants et les amener à aller au Ciel en obéissante aux commandements de Dieu le Père.
    De nos jours on favorise l’orgueil des enfants en faisant des rois ce qui explique les horreurs actuelles.
    Toute dévouée en notre Seigneur Jésus et sa Sainte Mère.
    Blandine

  3. Que voulez-vous démontrer? Avons-nous oublié tant d’études faites par Dolto, Bettenheim, Montessori? Rien de nouveau à l’horizon, je crois que nous avons oublié d’où nous venons exactement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.