Glutamate : Un poison alimentaire omniprésent

Par Roman Rodriguez

Les codes compris entre « E620 et E625 » indiqués sur de nombreux emballages de produits alimentaires sont des codes correspondants à de l’acide glutamique et à ses glutamates associés.

Cet additif alimentaire est présent dans les saucisses, les hot-dogs, les frites, les soupes préparées, les aliments en conserve, la bière et beaucoup d’autres aliments communs.

Il est soi-disant utilisé pour améliorer le goût de la nourriture, beaucoup de restaurants l’utilisent, en particulier les restaurants asiatiques. Il est tellement populaire en Asie que le taux d’intolérance y est très élevé.

Le glutamate peut provoquer de l’angoisse chez certaines personnes avec comme manifestations des crampes d’estomac, des palpitations cardiaques, des migraines, une pression ou une oppression du visage, des picotements ou des brûlures au visage, au cou et dans d’autres zones corporelles.

Le glutamate est un poison omniprésent dans l’alimentation. Veillez à vous en prémunir en regarder les emballages. Et soyez vigilant sur vos réactions : certains symptômes désagréables que vous éprouvez peuvent être liés à son ingestion.

2 commentaires sur “Glutamate : Un poison alimentaire omniprésent”

  1. SCIENCES & VIE avait également à l’époque démoli abondamment la théorie de la « mémoire de l’eau ». Le Professeur Luc Montagnier a récemment procédé à une expérience avec des scientifiques Italiens qui en laisse pas mal sur le cul (vidéo sur youtube)

  2. CONTESTATION OU « COMPLOTISME » ? : GARDER LA JUSTE MESURE, MÊME DANS LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ !

    Le caractère NEURO-TOXIQUE du glutamate avait été dénoncé depuis longtemps – quinze ou vingt ans me semble-t-il – par la revue SCIENCE & VIE qui fut longtemps indépendante des lobbies. Pourtant, l’industrie alimentaire s’obstina à clamer l’inocuité de cette substance chimique, « exhausteur de goût » qui remplace un peu le sel.

    Mais les poisons ne sont pas que chimiques, ils sont aussi idéologiques !
    La même revue s’était encore honorée en critiquant durement un livre d’Élisabeth Badinter, livre qui anticipait de quelques années le délire de la Théorie du Genre qui commença chez nous en 2012.
    Science & Vie avait également parlé des incohérences du récit « officiel » de la conquête lunaire.

    Mais ça, c’était AVANT : Science & Vie reste sans critique devant ce film de science-fiction que sont les prétendus « documentaires sur la Station Spatiale Internationale » – cette imposture internationale a été démontée de manière définitive sur You Tube, assez rigoureusement pour clore le débat (s’il y avait eu débat…)

    Maintenant que les lobbies ont resserré leur étreinte sur la Presse, il serait intéressant de comparer ce que disent les revues scientifiques sur les ONZE VACCINS, avec ce que nous commençons à en savoir.
    Une campagne de sms a lieu actuellement : dirigée vers les infirmiers de plus de cinquante grandes villes, elle argumente et les renvoie vers le site vaccinationetdeontologie.wordpress.com .

    Le GLUTAMATE, les ONZE VACCINS, l’intrusion de la THÉORIE DU GENRE dans les écoles, la MANIPULATION POLITIQUE PAR LES LOBBIES qui ont créé « ex-nihilo » un président crédité d’une autorité divine, les impostures de la CONQUÊTE SPATIALE et du ONZE SEPTEMBRE, le PROJET D’INVASION DE LA RUSSIE PAR L’OTAN à fins de pillage, l’excitation artificielle de la population contre les Musulmans, la dissimulation de ce TRAFIC D’ENFANTS que sont les PLACEMENT ABUSIFS D’ENFANTS, par l’ASE… : elle est longue, la liste des manipulations politico-médiatiques et des scandales potentiels !

    Mais la dénonciation des mensonges officiels donne parfois lieu à d’autres mensonges, volontiers exploités par des « contestataires à la mode » qui en font leur fond de commerce.

    Un Tel analyse avec profondeur le rôle de l’Oligarchie mondiale dans l’asservissement des foules. Mais il suggère en filigrane que les Juifs en seraient responsables en tant que groupe ethno-religieux : en réalité l’élite juive ne vaut peut-être pas mieux que les autres « élites », mais moralement elle n’est pas plus « juive » que nos politiciens baptisés mais francs-maçons ne sont « chrétiens », ou que les banquiers des pays orientaux ne sont « musulmans »…

    Tel autre démontre que la conquête spatiale n’a pas accompli tout ce que prétendent la NASA et l »Agence Spatiale Européenne. Mais il en conclut ceci : « on » nous cache que la terre serait trois fois plus grosse que sa taille officielle (connue déjà par les anciens Grecs…), ou que les Américains ou les extra-terrestres auraient sur la face cachée de la lune une base secrète d’où ils nous enverraient un rayon mystérieux pour télécommander notre cerveau…

    Un troisième montre correctement que l’Attentat du Onze Septembre ne s’est pas déroulé selon le récit officiel, prétend peut-être avec raison que les autorités en setaient les véritables auteurs… Mais ensuite il s’embarque dans un spéculation bizarre sur l’existence d’un nouveau Rayon de la Mort, sorte de hologramme militaire censé projeter non seulement une image (ici, celle d’un avion) mais aussi sa masse et sa puissance explosive ! (Depuis, un Institut de Physique européen a démontré la fausseté du récit officiel. L’hypothèse la plus probable quant à l’effrondrement des tours du World Traide Center est celle d’une destruction contrôlée par explosifs, les « avions » n’étant peut-être qu’une fiction ajoutée sur les vidéos. Cet attentat a pu être commis aussi bien par le pouvoir politique, que par un pays ennemi des États-Unis : les historiens le sauront sans doute dans trente ans…)

    Il est louable de rechercher la vérité, et de la faire connaître.
    Mais le chemin qui y mène est croisé par des voies sans issues : parmi les Chercheurs de Vérité et les stars « anti-système » se trouvent aussi des agents su Système, et leurs thèses fantasques sont le dernier écran qui cache la vérité à nos regards, le dernier bouclier du Système contre notre désir de vérité et de justice.

    Il faut donc rester lucides, et ne pas nous laisser aveugler par la première lumière censée nous éclairer sur les faits : elle détourne peut-être nos yeux de la véritable explication.
    Celle-ci est souvent simple : elle découle des travers humains, l’ambition, la convoitise, qui sont hélas des constantes depuis le commencement du monde.
    Mais à ces travers s’opposera toujours le désir de vérité et justice, qui fait partie du bon côté de la nature humaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.