Gilets Jaunes, si vous sauvez vos enfants vous aurez de l'argent !

Par Roman Rodriguez

Émission en direct de Farida Belghoul, dimanche 10 mars 2019 à 21h00. Rendez-vous à ne pas manquer, partagez l’annonce à tous vos contacts.

Farida Belghoul recevra le Père Horovitz et Mehdi Amar.

De L’échec scolaire à l’éducation sexuelle, du mariage homosexuel aux parents 1 et 2, en passant par la suppression du statut de chef de famille, les enfants perdent leur famille, légalement. Les Gilets Jaunes peuvent-ils jouer un rôle décisif pour sauver leurs enfants et sortir de l’impasse ? Comment ?

Farida Belghoul répondra à vos interrogations au cours de ce direct, envoyez vos questions à l’adresse mail suivante : contact@mouvement-jre.com

Si vous souhaitez intervenir vous-même dans cette émission, proposez votre candidature par mail avant le dimanche 10 mars à 18 heures.

3 commentaires sur “Gilets Jaunes, si vous sauvez vos enfants vous aurez de l'argent !”

  1. Pendant que le peuple ne pense qu’à remplir le ventre de leurs enfants, la république s’occupe de leur remplir la tête.

    L’oligarchie possède les planches à billets, et ne se gène pas pour en faire usage : son but n’est donc pas l’argent, puisque tout l’argent lui appartient. Elle ne fait que donner d’un côté pour le reprendre de l’autre.

    L’argent est un moyen de contrôle des échanges qui est devenu à la révolution anti-française, un moyen de contrôle absolu.

    La république est une idole, au sens religieux du terme, et devrait être combattue par les croyants et les athées comme étant un ennemi commun, et même le seul ennemi.

    Des manisfestants qui ne s’attaquent ni à la religion de la république (la laïcité), ni à ses lieux saints (l’assemblée, le sénat…), ni à ses prêtres (francs-maçons, élus…) se battent dans le vide, car le combat réel n’est pas matériel mais spirituel.

    Sans idée transcendante, la république est seule au-dessus des hommes.

    Plutôt que de défiler dans les rues des grandes villes, les manifestants pourraient faire un parcours dont les étapes seraient les églises et cathédrales des grandes villes, et s’y recueillir (à défaut d’y prier).

    Pas la peine de pancartes en carton, nos anciens ont bâtit des monuments qui n’ont pas d’égal à ce jour.

    Je pense que des églises vides et des mosquées remplies de gilets jaunes le samedi pourraient être un signe d’une force spirituelle, oubliée jusqu’à aujourd’hui.

    Courage à tous

    1. En ce qui concerne les mosquées, nous déconseillons d’y mettre les pieds, cher Conrad, car elles sont entièrement sous le contrôle des institutions de la république et les imams à leurs têtes sont tous des employés de ce régime athée…

  2. Bonsoir madame Belghoul, ravi de vous écouter. Je suis parent d’élève FCPE. Bien que sachant que cette association est pilotée par l’état, je véhicule vos liens car je connais la problématique. Tout comme Marion Sigault, Il faut que les gens bougent mais depuis des années que jalerte sur les vaccins ou autres manipulations de la matrice, les moutons ne bougent pas….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.