Conseil de discipline sous haute tension

Par Roman Rodriguez

Le conseil de discipline contre Farida Belghoul, qui s’est tenu ce mardi 15 janvier 2019, au rectorat de Versailles, présidé par le recteur en personne, une femme qui a plusieurs fois insisté sur le fait qu’elle était « rectrice ».

Au programme, procès à charge contre Farida Belghoul. Condamnation ferme et définitive de ses prises de paroles publiques. Reproche fondamental, toujours identique : atteinte à la réputation de l’administration scolaire, atteinte à l’image de l’institution, atteinte à la confiance des familles à l’égard de l’éducation nationale…

Pas un mot sur les enfants de leur part. Pas un seul.

Farida est restée digne pendant toute la séance. Ce soir, elle est tout de même fatiguée. Elle se repose et reviendra un peu plus tard pour vous donner son analyse avec plus de détails….

Je suis fier d’avoir été à ses côtés au cours de cette mise en scène inqualifiable, et d’être chaque jour dans la résistance avec elle. Sur 880 000 enseignants en France, Farida est la seule qui ait osé alerter les familles sur les dangers de la sexualisation des enfants à l’école, de l’enseignement de la théorie du genre. Elle est la seule enseignante qui sait faire le lien entre illettrisme, violence, échec scolaire et sexualisation précoce dans le cadre d’actions efficaces. Le but de ce conseil était clairement de la neutraliser.

Isabelle Voltaire était présente également. Pour ce professeur de mathématiques à la retraite, ce conseil de discipline était bien à l’image de la situation générale actuelle : destruction du droit, dégradation de la langue française aboutissant à faire coïncider l’affirmation et son contraire, désagrégation du discernement et règne de la mauvaise foi.

Les interventions de l’avocat, maître Pasquet-Marinacce, étaient pertinentes et fortes. Il a montré sa rigueur juridique et une détermination ferme dans sa défense.

La sanction devrait intervenir dans moins d’un mois.

 

2 commentaires sur “Conseil de discipline sous haute tension”

  1. Bonjour à toutes et tous.

    Madame Farida la meilleure façon de combattre le mal c’est de nous en remettre à Dieu Allah le tout puissant par la prière et les dou’as invocations. Oui madame, vous combattez le mal par le bien, le respect et l’amour pour nos enfants, petits enfants etc…
    Qu’Allah vous protège et vous assiste car Dieu est avec les femmes et les hommes de biens

  2. Courage farida on est tous avec toi.ou sont les autres prof.ils se cachent ou quoi.le pot de terre contre le pot de fer.montrez le reportage sur la sexualite a l’ecole, reportage BFM OU temoignage d’autres maman.courage et bravo encore

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.