Battue à mort à 18 mois

Par Roman Rodriguez

Elsie avait 18 mois. Deux semaines après son adoption officielle par un couple gay, cette petite fille est morte d’une hémorragie cérébrale. Les examens post-mortem ont également montré qu’elle avait le crâne, le fémur gauche et plusieurs côtes fracturés…

Le procès de Matthew Scully-Hicks, 31 ans, s’est ouvert ce mercredi 10 octobre devant la cour de Cardiff au Pays de Galles. Ce professeur de fitness avait mis sa carrière professionnelle entre parenthèses pour devenir “père au foyer”. En larmes dans son box, il est aujourd’hui accusé d’avoir tué Elsie, la fillette de 18 mois qu’il venait tout juste d’adopter avec son mari. Pour le tribunal, ce père indigne “a abusé physiquement de cette enfant en bas âge pendant des mois avant de la secouer à mort”.

Les faits tragique ont eu lieu le 25 mai 2016, au domicile du couple, une grande maison située à Llandaff, dans la banlieue de Cardiff. Ce jour-là, comme souvent, Matthew se trouve seul avec la fillette car son mari Craig est au travail. Il est exactement 18h18 quand l’opérateur du 999 (les secours britanniques – ndlr) reçoit l’appel de ce “père au foyer” : “Je changeais ma fille pour la mettre au lit et elle s’est mise à devenir de plus en plus molle… Oh ! Mon Dieu ! C’est horrible !… “.

Quand les ambulanciers interviennent, hélas, la petite Elsie ne respire déjà plus. Son décès sera finalement prononcé quatre jours plus tard à l’hôpital universitaire de Cardiff. Pour les médecins, aucun doute possible : sa mort n’a rien de naturelle, la petite Elsie a été secouée et battue…

Source : lenouveaudetective.com

Laisser un commentaire