Vers un effondrement généralisé

Par Roman Rodriguez

Pour un nombre croissant de scientifiques et d’institutions, notre civilisation thermo-industrielle n’a plus d’avenir. D’ici quelques années, la satisfaction de nos besoins élémentaires en eau, en énergie, en nourriture pourrait ne plus être assurée à des coûts accessibles au plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.