Vaccins : les réseaux sociaux bientôt menacés ?

Par Remi Hugues

Le 26 juillet 2017, à l’Assemblée Nationale, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a affirmé que les adjuvants contenus dans les vaccins ne sont pas nocifs pour la santé des enfants, s’appuyant notamment sur un rapport publié en 2003 par l’Organisation mondiale de la santé (O.M.S).

Pour elle, le légitime scepticisme des familles relève de « l’irrationnel le plus total ». Elle a avoué en outre qu’aujourd’hui l’enjeu consiste essentiellement à  »travailler contre les réseaux sociaux et à lutter contre la désinformation » .

La ministre, démocrate revendiquée, reconnaît qu’elle est chargée de s’en prendre à l’expression du peuple qui s’interroge sur des mesures prises dans l’intérêt unique de Big Pharma, qui dispose des moyens d’acheter les médias. Ainsi les réseaux sociaux sont les seuls espaces d’expression qui échappent au pouvoir d’influence du lobby pharmaceutique.

 

2 commentaires sur “Vaccins : les réseaux sociaux bientôt menacés ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *