Une loi se préparerait-elle pour légaliser le viol des enfants de 11 ans ?

Par Farida Belghoul

Les mainstream nous conditionnent probablement à accepter la prochaine loi du consentement à 11 ans. Voilà la cinquième affaire de viol d’enfant de 11 ans qu’ils diffusent. Sachant que les medias ne travaillent pas pour le bien de l’humanité mais pour son conditionnement au nouvel ordre sexuel, on est en droit de se dire que tous ces articles ont pour objectif de nous faire admettre peu à peu qu’un enfant est consentant à 11 ans pour avoir des relations sexuelles. Car ils savent que le peuple refuse de l’admettre, comme l’a très bien montré le sondage du GRECOS.

 L’article du Parisien est très significatif. Après avoir raconté comment la petite fille de 11 ans s’est retrouvée à suivre ses violeurs dans le RER, ce torchon conclut son récit de la manière suivante :

Dimanche soir, l’enfant a affirmé n’avoir subi aucune violence. Lundi matin, elle a déclaré avoir été « violée ». Une relation sexuelle a été constatée lundi après-midi par l’unité médico-judiciaire du Grand Hôpital de l’est francilien de Jossigny. L’enquête a été confiée à la sûreté départementale de Seine-et-Marne.

Le lecteur ne sait plus à la fin du texte s’il doit croire que la petite a été violée ou pas. Le terme violée est d’ailleurs entre guillemets.

La loi ne va sans doute pas attendre longtemps pour stipuler qu’un enfant de 11 ans peut avoir des relations sexuelles consenties avec un adulte …

1 commentaire sur “Une loi se préparerait-elle pour légaliser le viol des enfants de 11 ans ?”

  1. Bonjour à tous. Sitôt une nouvelle inquiétante passée, la suivante arrive et nous perce le cœur, dans une grande indifférence de la population, qui n’en est pas avertie. Au contraire, on lui instille que les droits sexuels seraient un progrès, que l’éducation au sexe à l’école, serait un progrès, que libéraliser droit de se faire violer par ‘consentement éclairé dès …quel âge d’ailleurs… serait un grand progrès pour les enfants, comme pour les pédopervers, puisque cela serait l’expression de leur ‘droit sexuel’. Pensez, pour les enfants ce serait un grand progrès, puisqu’ils vont être dès le plus jeune âge, enseignés de la façon dont tonton se fera récompenser, du super smartphone, qu’il offrira aux 11 ans de la fillette, puisque ce sera une relation commerciale, apprise en Cm1-Cm2, pas de souci, devant un tribunal, tout sera raccord pour acquitter le tonton racoleur, sans que les parents ne puissent rien dire ou faire, puisque c’est un ‘droit’ au sexe. Ce qui me choque, c’est que les gens n’en prennent pas conscience: Dans quel monde vivons-nous?

Répondre à Claire Patricia Oudart Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.