Syrie : le communiqué de François Asselineau

Par Farida Belghoul

Prier pour empêcher la guerre… me semble plus efficace que de demander au parlement acquis majoritairement à Macron de le destituer…

Communiqué de presse de François Asselineau

Suite à la décision solitaire d’Emmanuel Macron d’intervenir militairement illégalement en Syrie, au risque d’embraser la planète, François Asselineau, président de l’UPR, demande aux parlementaires d’engager la destitution du président de la République, en vertu de l’article 68 de la Constitution.

Emmanuel Macron vient de décider solitairement d’associer la France à des frappes militaires américaines et britanniques unilatérales en Syrie, alors que l’Allemagne, l’Italie et le Canada s’y sont notamment refusés.

Cette décision d’une exceptionnelle gravité a été décidée par Macron :

  • seul et en toute opacité, probablement après quelques conciliabules téléphoniques avec le président des États-Unis et la Première ministre britannique,
  • sur la base d’une accusation dénuée de toute preuve,
  • sur la base d’une accusation possiblement inventée de toute pièce par Washington, comme le furent les prétendues « armes de destruction massive » de Saddam Hussein en 2003,
  • sans aucun mandat de l’ONU,
  • en violation indiscutable du droit international,
  • et sans avoir obtenu l’aval préalable des parlementaires français, en vertu de l’article 35 alinéa 1 de la Constitution qui pose que « la déclaration de guerre est autorisée par le Parlement ».

Certes, le président de la République a invoqué l’article 35 alinéa 2 pour annoncer que « le Parlement sera informé et un débat parlementaire sera organisé, suite à cette décision d’intervention de nos forces armées à l’étranger ». Mais :

  • cette disposition ne figurait pas dans le texte d’origine de la Constitution de 1958 approuvée par référendum par 82% des Français ; elle n’y a été ajoutée qu’en 2008, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, par la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 dite « de modernisation des institutions de la Ve République », adoptée sans l’aval des Français, à leur insu, et par la procédure du Congrès.
  • sauf à vider complètement de sens l’alinéa 1, cette disposition de l’alinéa 2 ne saurait concerner que des interventions militaires à l’impact très limité, à vocation purement humanitaire (notamment pour venir au secours de citoyens français), et ne risquant pas de nous entraîner de facto dans une guerre frontale contre un pays souverain comme la Syrie, a fortiori dans une guerre avec la Russie.

La lecture biaisée que fait Emmanuel Macron de l’article 35 de la Constitution est donc totalement inacceptable en l’espèce. Car l’alinéa 2 de l’article 35 prévoyant seulement « un débat qui n’est suivi d’aucun vote », son application dans le cas syrien reviendrait à accepter que Macron, seul, s’arroge le droit d’entraîner potentiellement le peuple français dans une escalade dévastatrice avec la Russie, qui peut déraper à tout moment dans une guerre mondiale aux conséquences incalculables et peut-être cataclysmiques, et cela sans que les parlementaires, représentants de la souveraineté nationale, puissent même donner leur autorisation !

La décision solitaire de Macron est ainsi non seulement contraire à la prudence et à la sagesse dont doit faire preuve un chef d’État lorsque la paix mondiale est en jeu, mais elle est illégale au regard de la Charte de l’ONU et du droit international, et elle bafoue l’esprit même des institutions et de la démocratie.

Le président de la République vient ainsi de faire preuve d’un « manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat », selon les termes précis que requiert l’article 68 de la Constitution pour engager la procédure de destitution du chef de l’État.

François Asselineau demande donc aux parlementaires français de se constituer immédiatement en Haute Cour et d’engager la procédure de destitution du président de la République prévue par l’article 68 de la Constitution.

 

11 commentaires sur “Syrie : le communiqué de François Asselineau”

  1. Non l’histoire d’accuser le Président Syrien d’être à l’origine d’une prétendue attaque chimique serait un gros bluff :
     » Lundi dernier, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que des spécialistes militaires russes s’étaient rendus sur les lieux de l’attaque chimique en Syrie et n’y avaient découvert aucune trace d’emploi de chlore. Donald Trump a déclaré le même jour qu’il estimait possible un éventuel recours à la force contre la Syrie en réaction à l’information sur une supposée attaque chimique. »
    ( https://fr.sputniknews.com/international/201804111035908828-kremlin-syrie-douma-operation-force/?utm_source=short_direct&utm_medium=short_url&utm_content=hnuP&utm_campaign=URL_shortening )
     » La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les «Casques blancs» sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l’objectif de ces «intox» est de protéger les terroristes et de justifier d’éventuelles actions extérieures. »

    Il leur fallait à la France aux USA et aux autres, une excuse pour déclencher une guerre mondiale ?????

    Après il faut aussi savoir que : http://www.lemonde.fr/politique/article/2018/04/14/le-plan-de-macron-pour-reduire-les-pouvoirs-du-parlement_5285351_823448.html

    Ils sont démoniaques au vrai sens du terme

  2. Même si MACRON a une majorité de Députés NEUNEU et a la botte de ce BOCASSA miniaturisé, rien n’empêche les députés de l’opposition de lancer un procédure de destitution auprès du Conseil Constitutionnel ,pour son comportement irresponsable vis a vis du Peuple Français!

    1. L’espoir fait vivre ma chère amie… Opposition, quelle opposition, vous voyez une opposition dans ce pays ? Nous ne voyons quant à nous que mises en scène et jeux de dupes…

  3. Ce gouvernement nous plonge dans une merde incommensurable. Il faut ABSOLUMENT le destituer, c’est une question de vie et de mort. Je suis horrifiée il est encore pire que se que je pensais déjà !!!!!

  4. Le processus engagé par Trump et ses deux chefs d’état Britannique et Français à ses bottes et à celles de le l’état , voyou et menteur d’ Israël, revêt quelque chose de particulièrement odieux. Sans aucune preuve que Bachar El Assad aurait des armes chimiques malgré les preuves contraires affirmées par les Russes, on s’en prend à un état exsangue et exténué par la guerre. Il y a dans tout cela une lâcheté monstrueuse digne de ce peuple qui considère les autres hommes qui n’en sont pas comme moins que des bêtes.

  5. salam a tous : seul les crédules adeptes de télé réalité et de l’idiot hanouna vont avaler la légalité de cette intervention agressive illégal . la France est en ébullition . quel est leurs plan ?
    dieu nous en préserve de la guerre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.