Survivre en ville quand tout s'arrête

Par Farida Belghoul

Le travail de Jade Allègre est précieux. Il faut le connaître car elle apporte les moyens d’une certaine autonomie dans le domaine de la santé. A l’heure où les médecins – dépassés – sont les otages des labos pharmaceutiques, il vaut mieux écouter cette femme, et mieux, faire ce qu’elle dit au moment approprié.

Elle apprend également, à partir de la situation la plus difficile – en ville, sans électricité et sans provisions – à « assurer » en toutes circonstances.

Laisser un commentaire