"Souvenirs" de Maurice Bauchond

Par Fabienne Boulanger

Les mémoires de Maurice Bauchond sont un pavé dans la mare de l’histoire officielle.

L’éducation est normalement un moyen d’émancipation, mais dans la république française, elle est depuis longtemps devenue une méthode d’endoctrinement. Pour s’en sortir, il faut par soi-même s’instruire, lire et étudier des documents par d’autres moyens que ceux proposés par l’éducation nationale. C’est pour cette raison que je vous suggère aujourd’hui la lecture d’un document inédit : les « Souvenirs » de l’occupation allemande de 1914-1918 par l’avocat Maurice Bauchond.

Vous pouvez trouver plus d’informations et commander l’ouvrage à cette adresse : http://www.histoire-valenciennes-cahv.fr/index.php?title=Souscription_Tome_XIV

En quoi ce document présente-t-il un intérêt pour la grande histoire ? Dans un premier temps, la description au jour le jour, sous la forme d’un journal, présente une situation qui ne correspond pas à celle qui nous est dépeinte dans les livres d’histoire utilisés à l’école. Ensuite, on découvre que cet avocat en zone occupée par l’armée allemande, en suivant les journaux, est au courant de tous les événements liés à la guerre, y compris ce qui est présenté, dans les livres d’histoires autorisés, comme des secrets, et des attaques surprises.


Un autre aspect pouvant être intéressant est la réflexion spirituelle. Les Allemands, en partie protestants, dans une France encore catholique à l’époque, doivent arriver à coexister et à vivre leur foi. Ils y arrivent sans abuser de leur position dominante due à l’occupation. Ceci peut donner des pistes pour ceux qui souhaitent développer la convergence des luttes entre diverses religions.
Le tirage prévu de cet ouvrage n’est que de 200 exemplaires, sauf bien entendu si les précommandes faites avant l’impression en juin dépassent ce nombre. Ainsi, si vous pensez être intéressé par cet ouvrage, n’hésitez pas à le commander au plus vite. Il est édité par une société savante, qui est une organisation à but non-lucratif. Il existe de nombreuses sociétés savantes à travers la France, qui participent à développer la connaissance au niveau local, et font un travail remarquable et accessible à tous. Ainsi, je ne saurais trop conseiller aux personnes vivant en France sans y avoir de racines de rejoindre une société savante traitant de l’histoire locale, dans le but de pouvoir s’approprier la culture locale et s’intégrer plus facilement à la société française. Pour trouver les sociétés savantes de votre région, vous pouvez consulter le site du comité des travaux historiques et scientifiques : CTHS – L’annuaire des sociétés savantes

Benjamin Leduc

 

A lire également : http://www.cyrano.net/de-lettre-et-desprit/histoire/les-memoires-de-maurice-bauchond-un-temoignage-deroutant-sur-la-premiere-guerre-mondiale-5817/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.