Sarkozy en garde à vue : Morano mouille la chemise pour le serpent

Par Farida Belghoul

Nadine Morano, ancienne ministre du serpent, déclare à propos de la garde à vue de Sarkozy. «C’est le seul ancien président de la République qui est traité de cette manière ». «Une garde à vue n’est pas un jugement». « Il y a un traitement assez particulier qui lui est réservé ». « J’observe qu’il y a beaucoup d’agitation médiatique dans le cadre de cette garde à vue ». Blabli blabla blablo… Les élus de la république laïque sont des complotistes qui s’assument (c’est déjà une qualité, ils n’en ont pas tant que ça…).

On retrouve chez Morano les mêmes trémolos que dans la gorge des soutiens de Ramadan. Ce n’est d’ailleurs pas la seule convergence de vue entre les uns et les autres :  le leader de l’UOIF se faisait appeler maître d’après la quatrième plaignante comme Pierre Bergé se faisait appeler Monsieur, d’après Fabrice Thomas, pendant les séances de sévices sexuels.

Pour Morano, comme pour Khattabi l’imam de Montpellier, il n’y  a pas d’affaire en dépit du témoignage de Ziad Takieddine ; ce dernier affirme avoir transporté des millions d’euros en liquide, de Tripoli à Paris… Circulez, il n’y a rien à voir non plus côté Ramadan en dépit de quatre plaintes circonstanciées et d’une dizaine de témoignages sous X pour raisons de sécurité…

Faut pas s’énerver les gars, on va le redire pour la millième fois pour vous faire plaisir et calmer vos ardeurs de criminels frustrés : ouais, ouais, pour le serpent comme pour le maître, y’a la présomption d’innocence et la théorie du genre du genre n’existe pas, ça va comme ça ?

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.