Portes ouvertes sur l'éducation sexuelle
Modèle de lettre aux chefs d'établissement

Par Farida Belghoul

L’opération « Portes ouvertes sur l’éducation sexuelle » consiste à demander un entretien au chef d’établissement pour lui demander de faire participer une délégation de deux parents observateurs à chaque séance d’éducation sexuelle cette année. Cette demande doit être précédée par trois questions : dates, contenu, et noms des intervenants.

Ces deux parents observateurs ne doivent appartenir ni à la FCPE ni aux PEEP.

Dans le cas d’une impossibilité de vous rendre dans le bureau du chef d’établissement, écrivez-lui alors la lettre ci-dessous.

Ce modèle de lettre concerne aussi des parents solitaires qui ne trouveraient pas à constituer une délégation composée au minimum de deux membres.

Dans les établissements publics ou privés sous contrat, cette première action intitulée « Portes Ouvertes sur l’éducation sexuelle » protégera vos enfants grâce à l’annonce de votre vigilance. Dans le cas contraire, dans les établissements où cette annonce ne verra pas le jour, les enfants ont toutes les chances d’être exposés à ces cours animés notamment par les associations LGBT.

De plus, sans réponse de la part du chef d’établissement, vous combattrez le déni des parents-autruches auxquels vous signalerez le caractère suspect de ce silence et de cette opacité régnant dans l’école de LEUR(S) enfant(s).

Diffusez ce modèle de lettre dans vos réseaux.

Que Dieu bénisse les parents engagés pour la sauvegarde de l’enfance.

Lieu et date

Nom, Prénom du (des) expéditeur(s)

Monsieur le directeur, Madame la directrice,

ou

Monsieur, Madame le Principal,

ou

Monsieur, Madame le Proviseur,

Monsieur Blanquer (Ministre de l’Education nationale) et Madame Schiappa (Secrétaire d’Etat) viennent d’annoncer que trois cours d’éducation sexuelle sont instaurés pour nos enfants dès cette année scolaire 2018/2019 dans les écoles, les collèges et les lycées.

Jean-Michel Blanquer s’est chargé d’envoyer une lettre aux recteurs de toutes les académies de France pour instaurer, trois séances d’éducation sexuelle cette année. Précisément, la loi Aubry de 2001 en prévoit au minimum trois (art. L312-16 du code de l’éducation).

Cette loi jusqu’à présent n’était heureusement guère appliquée.

Le gouvernement entend  désormais veiller à l’application générale de la loi Aubry de 2001. Cette généralisation de l’éducation sexuelle à l’école est un grave dysfonctionnement. L’école n’est pas, pour nos enfants, un institut de sexologie.

C’est pourquoi je vous prie de bien vouloir répondre aux trois questions suivantes… Je vous prie également de satisfaire à ma demande légitime d’assister avec un ou deux parents autonomes à ces séances d’éducation sexuelle qui auront lieu cette année.

Voici mes trois questions :

  • Quelles sont les dates prévues pour ces séances d’éducation sexuelle dans l’école de nos enfants, et les niveaux concernés ?
  • Quelles sont les noms des intervenants extérieurs et le nom de leurs associations ainsi que leurs numéros d’agréments ?
  • Quel est le contenu des programmes de ces trois séances pour l’école de nos enfants ?

En conclusion, je vous renouvelle ma demande :

Je souhaite (Nous souhaitons) être présent(s) au titre d’observateur(s) au cours de ces séances. C’est pourquoi je vous demande (nous vous demandons) que deux parents de chaque classe (non engagés dans la FCPE ou les PEEP) soient présents à chacune de ces séances. Ceci dit, dans le cadre des textes en vigueur qui reconnaissent aux parents le droit d’être tenus informés par l’école : « les parents font partie intégrante de la communauté éducative scolaire ».

D’après les textes, en effet, « la coéducation doit se concrétiser par une participation accrue des parents à l’action éducative (…) ».

http://www.education.gouv.fr/cid50506/les-parents-a-l-ecole.html

Grâce au lien ci-dessus, vous vérifierez que l’Education Nationale prévoit « d’ouvrir les portes de l’école pour redynamiser le dialogue avec les parents. » En conséquence, nous vous demandons de bien vouloir respecter les textes concernant le droit des parents à l’école et d’organiser à chaque séance d’éducation sexuelle des portes ouvertes aux parents.

C’est dans cet esprit que je (nous) vous demande (demandons) de bien vouloir répondre à mes (nos) questions et de répondre favorablement à ma (notre) demande.

J’attends (Nous attendons) votre réponse par retour de courrier à l’adresse suivante :………

Pour une école transparente, l’organisation de portes ouvertes sur chaque séance d’éducation sexuelle est indispensable.

Respectueusement,

Signature

7 commentaires sur “Portes ouvertes sur l'éducation sexuelle
Modèle de lettre aux chefs d'établissement”

  1. Bonjour Je suis maman au Luxembourg(Grand-Duché), je ne connais pas la loi « Schiappa » de chez nous mais je sais que c’est la même chose. Un programme national à été mis en place à l’aide de l’ancien centre national de recensement renommé CESAS (tout le programme de promotion de l’éducation sexuelle y est affiché : CESAS. Lu) dont je n’ai trouvé aucune signification d’abréviation (excusez-moi je ne sais plus si cela se dit comme ça car j’en perds mon français). Pouvez-vous me venir en aide. J’aimerai rédiger ma lettre pour la directrice d’école de mon enfant. L’institutrice ayant un problème lombaire et doit se faire opérer, deux autres personnes sont en classe dont un monsieur, pédagogue de formation dont on ne sait que le prénom Damien. L’autre personne étant assistante éducative dénommée Nicole.
    Je pense demander leur programme éducatif et leurs rôle dans l’éducation de mon enfant. Sachant que l’autre institutrice principale, différente de celle ayant des problème de dos, dont le nom a été communiqué est absente.

    J’attends vos réponses

    Merci bien.

Laisser un commentaire