Mots interdits à Service Canada : monsieur, madame, père et mère

Par Farida Belghoul

Le Canada, pays d’avant-garde parait-il. Quand on sait ce qu’avant-garde veut dire, on comprendra mieux la suite :  les employés de Service Canada doivent maintenant « utiliser un langage neutre au niveau du genre » : terminé les mots « monsieur », « madame », « père » et « mère » lors d’une première interaction avec les clients.

L’objectif du gouvernement est clair : appliquer et promouvoir la théorie du genre.

« C’est important que Service Canada, comme organisation, soit un reflet de la population diversifiée du Canada (…) »  La diversité a bon dos pour faire disparaître la complémentarité homme/femme, et jeter aux oubliettes les deux identités naturelles incontournables et indestructibles sans détruire toute l’humanité derrière.

Les notes de Service Canada citent en exemple les termes « mère » et « père » qui sont « les termes de genre spécifique« , peut-on lire ; il faudrait donc maintenant utiliser le terme « parent ». Espérons que les employés de ce service satanique désobéissent… Rien n’est moins sûr, mais l’espoir fait vivre.

Même son de cloche pour les titres de civilité comme « monsieur », « madame » et « mademoiselle ». Les fonctionnaires doivent donc s’adresser aux clients par leur nom complet ou leur demander de « quelle façon ils préfèrent que l’on s’adresse à eux ». Le délire !

Le ministre Jean-Yves Duclos, responsable de Service Canada, confirme que lors de la première interaction avec les clients, les fonctionnaires devront utiliser un langage neutre.

Situations délicates

Selon un fonctionnaire qui a demandé à garder l’anonymat pour éviter des représailles, la nouvelle directive mène à des situations difficiles pour les fonctionnaires.

« Certains clients se sentent moins respectés, a-t-il indiqué. Des personnes d’un certain âge s’attendent à ce que nous soyons polis. Là, il faut les appeler par leur prénom et leur nom, et ça, ça les chicote. »

La nouvelle directive a aussi mené à certains imbroglios lorsque vient le moment d’obtenir certaines informations nécessaires à la résolution des dossiers.

« Ça nous arrive de parler à des gens et de dire : « Quel est le nom de votre parent no 1? » Et on a droit à des silences, les gens ne comprennent pas », explique cet employé.

Les fonctionnaires devront s’assurer de bien employer le langage neutre, puisque son utilisation « sera ajoutée aux observations du programme de surveillance de la qualité des services en personne ». Le délire total !

Modification informatique

Outre les changements au service à la clientèle, Service Canada a modifié le formulaire de demande de numéro d’assurance sociale. Il n’est plus question, là non plus, de « père » et de « mère », mais de « parent ».

Service Canada est en train de réformer les systèmes informatiques pour que ces modifications y soient reflétées. Le délire absolu !

 

Source : ici.radio-canada.ca

 

2 commentaires sur “Mots interdits à Service Canada : monsieur, madame, père et mère”

  1. Un langage neutre!! quelle blague!!comment voir une femme en face de soi et devoir l’appeler monsieur si c’est son souhait, idem avec un homme de 110 kg qui voudrait se faire appeler mademoiselle!! on nage en plein délire!! ça serait presque comique si c’était pas aussi ridicule!

Laisser un commentaire