Lire absolument : "L'imposture des droits sexuels"

Par Farida Belghoul

Commentaire d’une lectrice sur Amazon du livre d’Ariane Bilheran « L’imposture des droits sexuels ou la loi du pédophile au service du nouvel ordre mondial« . La seule façon d’en sortir c’est déjà de savoir… Cet ouvrage est exclusivement disponible sur Amazon.

« Comme ce livre le démontre, la prévention au sujet des maladies sexuellement transmissibles, la lutte contre les violences sexuelles, l’importance de protéger avec force et courage les enfants, les femmes et les plus faibles, sont essentiels à notre monde actuel et futur.

Comme ce livre le démontre, les tendances portées par notre monde actuel, dont « la déclaration internationale des droits sexuels » est la plus perverse des émanations, sont alarmantes. Nous détruisons à la racine le potentiel politique et critique en chaque homme en laissant notre monde (le pouvoir et les institutions qui le représente) décider/réveler/contrôler des mystères de la sexualité, et ainsi porter l’ensemble du discours et contrôler l’ensemble des règles sur les mystères de l’humain.

Ce livre, ainsi que le travail de longue haleine d’Ariane Bilheran, analysent la « déclaration internationale des droits sexuels » portée par l’ONU, les standards pour l’éducation sexuelle dès zéro an portés par l’OMS, la stratégie nationale de santé sexuel 2017-2030 portée par nos ministères, la sexualisation des adultes dans la publicité, dans les médias, dans tout ce que l’on achète, la pornographie et le voyeurisme, la sexualisation des enfants… et la pédophilie ordinaire.

Et dans ses analyses, entre les lignes de ces textes institutionnels d’apparence protecteurs, on retrouve toute la perversion que nous connaissons parfaitement (et sommes en train de comprendre voire même de ne plus accepter) sur d’autres sujets (écologie que le pouvoir dénigre, climat qui devient fou, mal bouffe qui nous tue, chimie qui provoque des cancer, tabac, guerres propres, armes, lobbys… comme autant de perversions du pouvoir) !

Nous voyons ce qui cloche dans la destruction du vivant ! Nous voyons les liens entre pouvoir, politique, lobbies et destructions de la planète, des espèces vivantes, du climat… pourquoi ne voyons-nous pas plus largement ce qu’il se passe au sujet de la destruction des enfants et que ce livre analyse parfaitement ?

La sexualité contrôlée dans ses détails les plus éclatés, par nos institutions, c’est comme laisser notre intimité et notre imagination aux mains du pouvoir ? Le souhaitons-nous ?!!! Car, quel pouvoir, celui d’aujourd’hui ! Quel pouvoir déviant et pervers, qui inverse, terrorise, ne laisse pas penser, cache et pousse au déni, à ne pas voir, à ne pas se battre, à laisser faire, laisser être, détruire. Quel pouvoir déviant qui ne laisse plus la possibilité au nouveau, en « l’éduquant » jusque dans ce qu’il a de plus intime et mystérieux, en détruisant l’ancien structurant, en ne voyant pas que ce qui est mystérieux et florissant, en empêchant de se construire en rêvant.

Cette volonté de savoir à tout prix, de mettre en mots inclusifs toutes les pratiques sexuelles (même les plus déviantes), de ne plus « discriminer » l’enfant de l’adulte au nom de « l’égalité » à tout prix (celle homme-femme), de contrôler, le plus intime en l’humain, n’est-ce pas.. fou ? N’est-ce pas AU MOINS, à questionner ? Si les institutions contrôlent totalement (éducation des enfants, lois, déclarations internationales, publicité, lobbys…) la façon dont doit être et ne pas être, la sexualité, alors elles contrôleront tous les mystères de l’humain, au point de le contrôler en lui-même, pour d’obscurs pouvoirs déviants qui n’aiment que la matière et l’argent.

En fait, ce livre est important. Un point c’est tout. Et il faut s’y pencher, et le lire. Même si cela est terrifiant, de lire pareilles analyses sur notre réalité. »

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.