Des seins entre les jambes

Par Roman Rodriguez

La marque Calvin Klein lance une gamme de sous-vêtements « non genrés » : un slip uniformisé pour l’homme et la femme. Ont-ils imaginé que la femme devait y glisser ses deux seins ? Malheureusement pour eux, la poitrine d’une femme ne se trouvent pas entre ses jambes.

Le journal Le Monde dont l’ancien propriétaire feu Pierre Bergé – toujours honoré par la jet society française – et qui faisait manger ses crottes à son compagnon Yves Laurent, et peut-être bien à tous ses esclaves sexuels, trouve évidemment que « la culotte inclusive » est « d’une esthétique sobre » et note que « la lingerie se décloisonne à son tour ».

Le journal convient ensuite que «  les fabricants évidemment conservent des coupes adaptées à chaque anatomie ».

Las ! Le genre ne parvient pas à modifier cette anatomie… En désespoir de cause, le pauvre Calvin Klein se contente d’imposer aux deux sexes des couleurs, des imprimés et des matières identiques.

Echec et mat !

 

2 commentaires sur “Des seins entre les jambes”

  1. Bientôt il faudra faire ses propres vêtements face à cette folie satanique. Et si nous montions nos entreprises de couture pour que la femme ne s’habille plus comme une prostituée et qu’elle ne se masculinise plus avec des pantalons. On féminise de nos jours les hommes avec des pantalons qui ressemblent à des collants.
    Une société non catholique c’est le règne de Satan.
    Toute dévouée en notre Seigneur Jésus Christ et sa Sainte Mère.

Laisser un commentaire