Le compteur Linky "tue"

Par Roman Rodriguez

Linky injecte un signal d’impulsions modulées en radiofréquences CPL g3 (63 kilohertz à 95 kilohertz) qui se superposent à la fréquence de 50 hertz du courant électrique. En injectant ces radiofréquences dans tous les câbles électriques, encastrés ou non, et dans les appareils, non prévus pour cela, le Linky a déjà provoqué des incendies, ainsi que des pannes à répétition : ordinateurs, télévisions, et matériel professionnel chez des commerçants.

Ces radiofréquences, ré-émises dans toutes les pièces des logements, y compris dans les chambres, vont perturber le sommeil.

Les radiofréquences émises par chaque appareil domestique sont mesurables jusqu’à une distance de 2,50 mètres (voir la vidéo de l’association Next-Up sur www.santepublique-editions.fr).

Un rapport canadien établi à partir d’un sondage mené sur 210 personnes vivant aux États-Unis, au Canada et en Australie (dont 9 médecins) établit clairement un lien direct et indiscutable entre l’installation des compteurs à radiofréquences (smart grids ou smart meters) et l’apparition de nombreux symptômes d’électrosensibilité : troubles du sommeil, maux de tête, difficultés de concentration, nausées, vertiges…

En France aussi, les cas d’électrosensibilité, et les cancers, vont exploser, d’autant plus que le fonctionnement du Linky nécessite l’implantation de 700 000 antennes-relais supplémentaires, à hauteur d’homme, sur les postes de transformation d’EDF.

1 commentaire sur “Le compteur Linky "tue"”

  1. Justement j’ai assisté il y a peu à une conférence sur le Linky. Pour bien faire il faut que les Maires de chaque ville s’y opposent, la démarche solo ne suffira pas. C’est bien simple cette merde innommable émet jusqu’à 3 klm. Donc si vous ne l’avez pas mais le voisin oui, c’est foutu vous aurez autant d’ondes magn. que lui.
    C’est bien simple, à l’intérieur de notre habitation nous sommes carrément noyés sous les ondes !
    Mais ils s’en tamponnent puissance 100000000000000000
    Beurkkkkkkkkk

Laisser un commentaire