Le jeûne libère de la matrice

Par Farida Belghoul

Le jeûne du mois de Ramadan apparaît de plus en plus nettement comme une forme de résistance au capitalisme mondial anti-famille. Un article du Figaro nous apprend que le nombre de chauffeurs de VTC disponibles (voiture de transport avec chauffeur) diminue au moment de la rupture du jeûne. Les chauffeurs musulmans s’arrêtent pour se restaurer, ou pour rentrer chez eux rejoindre leurs proches. Et prier.

On ne peut que se féliciter de ces hommes qui préfèrent leur spiritualité et leur famille à l’argent. Un jeûne bien mené, sans repas gargantuesque, et sans soumission à la matrice, mène à la liberté.

Et Dieu reconnaîtra les siens.

Source : lefigaro.fr

1 commentaire sur “Le jeûne libère de la matrice”

Laisser un commentaire