L'animal torturé n'est pas une viande halal

Par Fabienne Boulanger

Conditions d’abattement inacceptables, anti-religieuses et propices au développement de maladies en phase avec la souffrance subie par les animaux. Ne plus manger de cette viande torturée est un impératif sanitaire de premier ordre. On se demande comment des salariés peuvent vivre leur journée de travail sans crever eux-même à la vue de ce spectacle infernal.

Brigitte Bardot qui n’est pas notre référence en matière politique est cependant dans le vrai lorsqu’elle condamne la barbarie de l’élevage et de l’abattage industrielle des bêtes. Il faut savoir que l’animal ayant souffert l’enfer avant de mourir est une viande corrompue, impropre à l’alimentation humaine.

Laisser un commentaire