La théorie de la couche sale

Par Farida Belghoul

Dans cette vidéo tout se mélange au profit des thèses pédophiles de Kinsey. Deux cruches se prenant pour des spécialistes discutent de « la sexualité de l’enfant de 0 à 6 ans ». La période considérée est scandaleuse. Elle est reprise aux Standards pour l’éducation sexuelle en Europe de l’OMS, organisation internationale qui elle-même la tient du détraqué sexuel, Alfred Kinsey, sommité dans le domaine de la sexologie depuis 1956.

Les deux dames prennent soin tout d’abord d’élargir le sens du terme sexualité : parler de sexualité, figurez-vous, ce n’est pas parler de sexe (sic) mais de tendresse, d’amour, de propreté, blabla et … d’anus finalement tout de même… Parler de la sexualité à ses enfants en feraient des adultes bien portants. Et ce serait une démarche « d’utilité publique » !

Au milieu d’un fatras de propos psychologiques de bazar, se glissent régulièrement des phrases assassines du type : « la zone de plaisir de l’enfant va ensuite passer de la bouche à l’anus » ; « je vais t’encourager à découvrir ton corps »

Comme à l’Education Nationale, la thèse des deux cruches centralise l’enfant pour son plus grand malheur : le gosse « est au centre », on l’ampute de toute autorité adulte. Ainsi la présentatrice en vient à dire à la sexologue professionnelle à 6 minutes 42 : « ma fille, à un moment donné, elle a eu la période où elle ne voulait pas que je lui change la couche qui était pleine heu… d’excréments ; et heu… donc du coup heu… je ne savais pas trop comment réagir, j’ai dit bon ben elle veut pas, je vais pas forcer, j’ai attendu, ça a dû faire deux jours et puis après elle a demandé d’elle-même à ce que je la change, qu’est-ce que tu en penses de ce cas-là ? »

Réponse de la spécialiste : « l’enfant il a besoin de sentir les choses, il sent l’enfant qu’il s’est passé quelque chose dans sa couche, et il a besoin de l’intégrer… Si tu as envie de changer ta couche, je suis là, c’est mon rôle de maman, par contre si t’as envie de la garder, c’est ok pour moi ».

Bonjour les dégâts…

 

3 commentaires sur “La théorie de la couche sale”

  1. Bonjour, Je suis Stéphanie la sexothérapeute de cette vidéo, je suis consciente des limites de chacun et que nous ne puissions pas tous accompagner les enfants de la même façon. Mon envie est simplement de montrer aux parents que les enfants d’aujourd’hui ont des smartphones à l’école primaire, voit des pornos très jeunes, que c’est nocifs pour leur construction psycho émotionnelle et sexuelle. Mon rôle est de faire de la prévention, je ne suis pas théoricienne, je n’ai pas lancé la théorie de la couche sale, je suis une maman qui a élevé deux garçons (quasi adulte aujourd’hui) avec un accompagnement qui leur permet de savoir ce qui est juste et bon pour eux. Après comme dit le proverb
    e chacun voit midi à sa porte
    Belle journée et si vous souhaitez échangé avec moi de façon courtoise je reste à votre disposition.
    Stéphanie

  2. Ils sont Fous et ont pignon sur rue : « SexoThérapeute » : « c’est un métier !!! Nos enfants ont besoin de ça » : Monde de dégénérés : on mélange « tendresse » et « sexualité » : L’Animalité Assumée et « dialectisé » : l’essentiel est exactement ce qu’elle dit : « ce n’est pas la place d’une mère ou d’un père que d’être « là » d’être toujours là, pour ta sexualité » … J’hallucine … A enfermer, sans procès et à soigner … dare dare !!!!

  3. depuis quand on se soucie de la sexualité des enfants? alors que les média et les publicités son d’une vulgarité ,lorsque je voie des photos de coiffure don les expressions provoquant et aguichant, je fait pas de différence avec la prostitution, quotidiennement les enfants sont exposer à des tues l’amours , pour quoi les spys ne se rassemble t’il pas pour manifesté des danger de l’audiovisuelle ?il y’a de quoi argumenter sur les dangers psychologique des enfants enfin bref ce n’est pas à un spys de faire l’éducation des enfants ,cela concerne les parents responsables de l’éducation .je trouves intrusif de s’intégré dans l’intimité des jeunes vraiment inadmissible et choquant !par compte le yoga pour les enfants serais une meilleur idée pour être à l’écoute du corps !

Laisser un commentaire