Hamon et Belghoul : La politique de l'édredon de BFMTV

Par Remi Hugues

Le 21 avril 2017, Benoît Hamon, l’obscurantiste du siècle des Ténèbres, a tenu un discours à Carmaux, l’ancien bastion du père du socialisme français Jean Jaurès. S’en prenant aux « anti-Lumières » il a nommément visé Marine Le Pen, Farida Belghoul, Zemmour et Dieudonné, érigés en ennemis de la République que le croque-mort du PS promet d’éliminer de manière implacable. Curieusement, le seul patronyme omis par BFMTV dans son compte-rendu du meeting est Farida Belghoul… Un nom qui est si dangereux pour le système qu’il vaut mieux s’abstenir de l’écrire ?

Hamon: « Je n’accepte plus ces anti-lumières qui s’appellent Le Pen, Zemmour, Dieudonné »

Lors d’un discours à Carmaux ce vendredi, dans le Tarn, Benoît Hamon a assuré ne plus accepter « ce poison du racisme, du communautarisme, de l’intégrisme, ces anti-lumières qui s’appellent Marine Le Pen, Éric Zemmour ou Dieudonné ». « Ils veulent revenir sur des siècles de progrès », a lancé le candidat PS à la présidentielle avant de crier: « ça suffit, il est temps de réagir, que la République abatte son bras implacable contre ses ennemis. »

Source : bfmtv.com

1 commentaire sur “Hamon et Belghoul : La politique de l'édredon de BFMTV”

  1. ben oui on a compris très vite qui était réellement dangereuse pour ce système, on a vu qui a mené la défense des gosses dans le monde réel avec les jre et avec des résultats, tellement dangereuse que même la dissidence s’est sentie menacée, hé oui on à très peur de Farida Belghoul qui sait comment mener des actions concrètes, comment exposer la manipulation et le mensonge, cela la rend redoutable bien plus que tous ceux qui se sont contentés de parler dans le virtuel. Ses paroles dissipes efficacement la fumée des enfumeurs les laissant exposés au grand jour tel qu’ils sont.

Laisser un commentaire