GPA : les Italiennes n'en veulent pas

Par Maria Poumier

Plusieurs associations féministes italiennes, regroupées dans le réseau 1er Octobre (Rete 1 Ottobre) ont voulu savoir ce que pensent les Italien.nes de « l’utérus à louer » (utero in affitto – l’expression utilisée dans le sondage). Grâce à un financement participatif, elles ont fait réaliser un sondage par l’Institut Ixé.

94% des répondantes n’auraient pas recours à la GPA, en cas de difficulté à procréer.

Pour 71% des répondant.es, une réglementation de la pratique en Italie est inenvisageable , qu’elle soit commerciale ou altruiste.

Si 48 % des répondant.es sont opposé.es à la GPA, 41% lui sont favorables (à savoir : 23% pour une pratique gratuite, 18% pour une pratique contre paiement ou remboursement des frais).

Parmi ces 18% des personnes favorables à la GPA commerciale, la majorité sont des hommes entre 18 et 34 ans, ayant fait des études supérieures, vivant au centre et au nord-ouest de l’Italie et principalement orientés politiquement à gauche.

Corriere della Sera a publié un article sur ce sondage le 30 novembre 2017.

24129953_10213558972421832_3242422503270554924_n

Source : https://collectif-corp.com/2017/12/03/italie-premier-sondage-sur-luterus-a-louer-utero-in-affitto/

Laisser un commentaire