Gender / No gender…

Par Roman Rodriguez

L’université Goldsmiths de Londres lance un master sur l’histoire du mouvement queer en proposant une histoire des catégories binaires telles que l’hétéroxexualité et l’homosexualité, la féminité et la masculinité dans l’histoire des rapports de domination fondés sur l’orientation sexuelle et la race à l’époque moderne et contemporaine. En France, ce type de recherche en université est sanctionnée par les polémiques qu’elle suscite et l’homophobie ambiante dans le monde universitaire et la raréfaction des postes à l’université.

Source : monde-libertaire.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *