François Mitterrand : touche pas à mon pote cocaïnomane

Par Farida Belghoul

Ce cocaïnomane qui sniffe une ligne de coke pépère près de Mitterrand sur la chaîne Public Sénat c’est le chancelier allemand Helmut Schmit… Tranquille la Force Tranquille, que son entourage appelait « Dieu » à l’époque, poursuit son baratin comme si de rien n’était.

 

Histoire analogue avec Françoise Sagan, pseudo écrivain à succès des années 1980. Au cours d’un voyage officiel , le faux dieu François, s’est retrouvé dans une situation délicate : le faux écrivain Françoise sombra dans une overdose de coke au cours d’un voyage officiel du président F.M., à Bogota, en octobre 1985.

Résultat de recherche d'images pour "françoise sagan"

Le protocole dira que « madame Sagan, fatiguée par le voyage, a été victime du mal de l’altitude », c’était pas vrai. « Elle avait fait sûrement une overdose de cocaïne », révèle Jean-Marie Cambacérès  selon des propos rapportés par Le Figaro. Paniqué, Mitterrand s’assure « qu’elle ne meure pas ici ». « Pendant que Jack Lang amusait la galerie, Roland Dumas fit venir un avion médicalisé de France », relate encore Jean-Marie Cambacérès, qui précise que,« contrairement aux accompagnateurs officiels, les invités ne sont pas assurés ». De retour en France, Françoise Sagan s’en sortira. Trois ans plus tard, l’écrivain, disparue en 2004 à l’âge de 69 ans, sera inculpée pour « usage et transport de stupéfiants ».

Soyez tous convaincus que le constructeur de la pyramide du Louvre, lui, n’était pas un cocaïnomane. C’est bien connu : qui s’assemble ne se ressemble pas.

Source : closermag.fr

4 commentaires sur “François Mitterrand : touche pas à mon pote cocaïnomane”

    1. Merci infiniment, cette tête me disait quelque chose mais jene parvenais pas à retrouver son nom dans ma mémoire. Merci encore ! Je vais ajouter son nom dans la publication.

    2. Ce n’est pas de la cocaïne c’est du tabac à priser (Schnupftabak en Allemand). Schmidt était un très grand fumeur et dans les occasions où il ne pouvait pas s’en griller une, il se contentait d’utiliser du tabac à priser.

      1. Le tabac à priser n’est pas blanc, or ce qui traîne sous son nez, et qu’il essuie d’un revers de la main, ressemble étrangement à une ligne de coke blanche sniffée sans complexe…

Laisser un commentaire