En direct sur la Route de la Fidélité :
marchandiser la vie humaine.

Par Roman Rodriguez

Intervention exceptionnelle de qualité de Maria Poumier en direct sur La Route de la Fidélité. Intègre et combattante, elle explique avec une clarté foudroyante la marchandisation de la vie humaine. Les résultats de ses recherches sont publiés dans un livre collectif intitulé « Marchandiser la vie humaine » aux éditions Retour aux sources.

 

2 commentaires sur “En direct sur la Route de la Fidélité :
marchandiser la vie humaine.”

  1. séparer l’enfant du ventre maternel pour qu’il ne retrouve plus ses origines,

    dans le but de séparer l’humain de son Créateur; pour qu’il se croit seul, pour qu’il se croit comme un produit du hasard…

    1. oui, mais précisons : que l’enfant se croie un produit de la science, et donc de maîtres du monde par la connaissance. justement, plus de place au hasard ou à la Providence, ou à la force créatrice de l’amour. ne jamais oublier que ce sont les méthodes des élevages, et les pratiques des vétérinaires, qu’on veut nous appliquer. Pour ce faire, il faut ELIMINER la reproduction naturelle, « à la papa », sauvage, spontanée, bref rayer l’histoire de l’humanité. Il faut que tout soit contrôlé. Un bon modèle, pour comprendre le plan, c’est celui de la ruche : un être supérieur seul se reproduit, la reine, et elle fabrique des ouvrières performantes autant que stériles. On veut nous faire accepter que seuls des êtres exceptionnels fournissent des embryons (spermatozoides + ovules triés sur le volet par « les savants » spécialistes en biogénétique, tous dans les labos top des US et d’Israël; de la sorte, les « savants » deviennent les vrais « créateurs » des futurs enfants, triés pour être de bons esclaves dociles.Toute responsabilité est enlevée aux parents, bien entendu: ce sont des pondeuses d’ovules + des branleurs irresponsables qui vendent leur sperme obtenu par masturbation + des « mères porteuses » en fait des incubatrices sur pattes, + des « médecins » qui leur font une césarienne le jour convenu pour extraire le produit + les commanditaires et acheteurs du produit, qui seront éventuellement ses éleveurs : voilà la chaîne « scientifique » censée remplacer la reproduction naturelle et l’ordre divin, par un totalitarisme inégalé à ce jour, et parfaitement intégrable à la démocratie, puisque l’ensemble est consolidé par « le consensus », l’égalité entre tout et n’importe quoi, les droits de n’importe qui à n’importe quoi, les nouvelles lois etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *