6 commentaires sur “Des droits de Dieu aux droits du sexe”

  1. Je vous encourage à observer l’évolution « culturel » des danses que pratiquent les enfants et les adolescents dans les Antilles, sous l’influences des modèles venus des USA et des îles anglaises telles que la Jamaïque. ces danses font le travail de l’hypersexualisation, et bousculent les éducations familiales et nient le respect du corps des enfants. La femme est avilie et réduite au rang de vagin. La contagion se fait par les vidéo sur les portables, dans les cours d’école ça se propage comme la grippe. Les parents sont soient adhérents soient très choqués et ne savent pas comment réagir. Lorsque l’on essaye de critiquer l’attitude monstrueuse qui devient publique, nous sommes racistes et nous haïssons la culture noire, nous sommes dans l’acculturation. Donc, un dévoiement du combat pour lequel nos ancêtres se sont tant battus, pour nous faire accepter le « grandn’importequoi ». Les modes vestimentaires et les danses envahissent tôt ou tard l’Europe. Il s’agit d’agir au non des échanges culturels… Notre culture est infiltrée, pervertie, et instrumentalisée à dessein, pour faire de nos enfants les corrupteurs. Il y a, par la pratique de ces danses des incitations au viol collectif entre jeunes mineurs, ils deviendraient eux-mêmes des proies consentantes

  2. Je suis toutes oreilles ouvertes pour capter le moindre concept. C’est passionnant. J’avais déjà lu la déclaration des droits sexuels et j’avais, sans pouvoir aussi bien expliquer les choses, été révoltée par ce que j’avais lu. Je vois effectivement poindre le grand piège satanique à travers la corruption et la destruction des socles de valeurs et de fonctionnement de nos sociétés, directement à travers ce que nous avons de plus intime de plus sacré, notre être profond. Je reste vigilante, en discutant avec mon fils de 22 ans je me rend compte qu’il est totalement dans la banalisation et pense que nous dramatisons la situation. Je pris très fort pour qu’il ouvre les yeux et qu’il ne se laisse pas bercer par des mensonges énormes. ces mensonges, ceux de l’adversaire séculaire, est mortifère
    pour l’humanité.

  3. C’est long et sérieux comme un cours de fac, mais avec les interventions de Farida, on ne risque pas de se sentir perdu, on revient au terrain, et ce dialogue est très fructueux. On a le temps de réfléchir, pendant qu’elles parlent. Il me reste un hiatus à conceptualiser, entre la paranoïa et la perversité; dans le vécu que chacun a, parmi ses connaissances, le parano est quelqu’un qui tout de suite, nous plonge dans la terreur parce qu’il est terrifié et terrifiant; alors que le pervers nous cloue le bec et nous paralyse parce qu’il est, au contraire, dans la séduction, le « bonbon empoisonné ». Dans la société folle actuelle, il y a une imposition totalitaire des deux logiques à la fois, mais le coté parano, on ne se rend pas compte qu’il est lié à « la loi du désir » comme disent les Espagnols, la loi du « fais tout ce qui te passe par la tête », et qui te rendra inéducable, comme le dit si bien Ariane, donc à la merci des puissants. D’une part, masturbez vous jour et nuit, à l’école comme ailleurs, physiquement, sur des vidéos et/ou mentalement, et puis, très loin de toutes ces « libertés » où on veut nous plonger la tête la première, il y a la logique des gens qui condamnent Farida à des amendes colossales, insupportables, pour oser faire revenir les gens à la réalité. Les juges de Farida ne sont probablement pas plus pervers que vous et moi, mais ce sont , de par le gagne pain auquel ils tiennent, des chaînons utiles dans la contagion de la terreur qu’impose l’Etat supranational totalitaire, des terrorisés comme les autres. Les vidéos proposées par Farida sont décidément très utiles, et contrairement à tant d’autres, elles respectent le temps de la réflexion chez les auditeurs, elles nous font progresser en douceur, trouver nos propres arguments pour convaincre à notre tour des multiples applications de nos devoirs de fidélité.
    Rappelons que le planning familial international, c’est juste un lobby engraissé aux frais des contribuables qui revend aux labos de cosmétiques les foetus avortés aux US et probablement ailleurs aussi (les US c’est sa base historique), et qui veut imposer la stérilisation « consentie » aux femmes du monde entier, considérées comme des productrices nuisibles d’enfants superflus, à coup de contraceptifs et d’avortements gratuits. C’est un mouvement d’où a disparu tout rapport au vécu de la maternité et à la spiritualité de la femme, et qui déteste simplement le « patriarcat »; ce pourquoi il tue avec plaisir autant de gosses à naître que possible, selon la logique de Médée, surtout pour punir les hommes et les femmes qui n’obéissent pas comme elle voudrait : bref, la branche féminine du lobby gay, qui a pour moteur la détestation et la rancune. En Espagne, contre cette mafia, il y a la « red madre » « réseau-mère », pour protéger les femmes que le planning familial veut faire avorter « pour leur bien », et sous prétexte que ça fait partie de leurs « droits sexuels », certainement. Justice et respect pour l’enfance, c’est déjà le « réseau-mère » dont nous avons besoin. Merci Ariane et Farida!

  4. Bonjour et mille mercis cette fois à Mme Bilheran pour toutes ses infos au combien instructives, que Dieu tout puissant la soutienne dans sa démarche tout comme celle qu’a entamée Farida et son équipe, parcours au combien semé d’embuches, aucun doute.
    Par contre, quand elle cite le très bon site Donde Vamos, qui je le rappelle est tenu par une journaliste qui répond au nom de Céri, donc ce n’est pas un lambda, je précise quand même pour le suivre depuis quelques années très régulièrement, qu’il est infesté par les trolls depuis un bon moment maintenant. Tout un tas de témoignages bidons faisant référence aux médiums et à leurs vies personnelles et autre, plombe l’ambiance du site. Ils ne sont pas méchants, mais perso j’ai tjrs pensé qu’ils étaient là afin de diminuer la visibilité des commentaires parfois forts pertinents, donc c’est fait sciemment.
    Il n’empêche pour ceux et celles qui ont le temps, ne faites pas l’impasse de Donde Vamos, prenez un peu de temps pour le lire et zappez le reste sans vous poser de questions, il fourmille réellement d’infos très importantes et tout est sourcé.
    Pour en revenir à Ariane, je pense comme elle ( même si ça n’engage que moi ici ), à savoir que ce qui est mis en place dans les prog. scolaire est GAVRISSIME, fait sciemment afin de schizophréner nos enfants, abyssale leur démarche et irréelle certainement pour cette majorité de parents qui ne sont au courant de rien ou quasi rien.
    Pourtant facile d’y croire, quand on daigne vraiment s’y pencher dessus, mais encore faut-il accepter de prendre sur son temps pour faire les recherches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *