Education : la France pornographique

Par Roman Rodriguez

Selon une enquête Ifop récente, la sexualité des 15-24 ans est intégralement rythmée par les nouvelles technologies.

Cette enquête révèle aussi « une tendance à la bisexualité de plus en plus marquée » chez les filles.
« Les 15-24 ans ont non seulement intégré les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour des jeux sexuels virtuels mais aussi pour rencontrer des partenaires et avoir des expériences sexuelles dans la vie réelle. L’accès facilité via le net à des vidéos X ou à des sites X influence leurs pratiques sexuelles dès le plus jeune âge », déclare François Kraus, directeur d’études à l’Ifop.

D’après l’enquête, un jeune sur six dit avoir déjà eu un rapport avec une personne rencontrée sur internet, et près d’un quart d’entre eux sont déjà sortis avec des personnes rencontrées par internet. Plus d’un tiers des jeunes de moins de 25 ans a déjà surfé sur un site de rencontres.
L’enquête observe une forte hausse de la fréquentation des sites pornographiques, souvent gratuits, et une généralisation des pratiques masturbatoires.

À 15 ans, plus de la moitié des jeunes ont déjà vu un film X. Plus des deux tiers des garçons âgés de 15 à 24 ans et près d’une fille sur trois ont déjà surfé sur un site pornographique.
73% des jeunes disent s’être déjà masturbés, 88% des garçons et 58% des filles.
L’enquête a été réalisée par l’Ifop sur internet auprès d’un échantillon de 1.021 personnes de 15 à 24 ans vivant en France métropolitaine.

Pour cette génération donc, les dégâts sont considérables, vive le soi-disant « progrès ».

Pour la prochaine, il est plus que jamais nécessaire que les parents protègent leurs enfants des écrans.

Autrefois, la France était chrétienne, aujourd’hui elle est devenue pornographique. Dieu seul sait ce que demain elle deviendra….

Laisser un commentaire