Coucher avec un enfant de moins de 15 ans sera légal dans certains cas

Par Farida Belghoul

Le projet de loi contre les violences sexuelles était présenté ce mercredi matin au Conseil des ministres. Il n’est plus question d’interdire les relations relations sexuelles entre un adulte et un enfant de moins de 15 ans (âge du consentement retenu). Cet âge pose déjà en lui-même un gros problème, car c’est un âge inacceptable pour tout parent protecteur. Le gouvernement s’est finalement rangé à l’avis de plusieurs magistrats.

Dans le projet de loi, les relations entre un adulte et un enfant de moins de 15 ans ne sont pas systématiquement assimilées à un viol, comme initialement prévu. C’est en tous points catastrophique !

Dans la formulation initialement envisagée du texte, il était stipulé que tout acte de pénétration sexuelle sur un enfant de 15 ans constituerait un viol « lorsque l’auteur connaissait ou ne pouvait ignorer l’âge de la victime ». Un crime passible de 20 ans de prison, condamnation qui aurait pu être prononcée même en l’absence de menace, de violence, de contrainte ou de surprise.

Dans un avis daté du 13 mars, le Conseil d’Etat a mentionné que « la seule circonstance que l’auteur ne pouvait ignorer l’âge de la victime » ne suffisait pas à « caractériser l’intention criminelle ». Fallait oser : coucher avec un enfant de moins de 15 ans ne relève plus d’aucune « intention criminelle » !

Quel curé, quel imam, quel rabbin, quel intellectuel, quel chrétien, quel musulman, quel homme va sortir du bois et se battre ? Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? L’imam Khattabi serait-il là, sur le front avec Nabil Ennasri, et toute l’UOIF ? Ils n’ont pas le temps les gars, trop occupés à défendre « le-frère-coupable-ou-pas-coupable-c’est-un-frère » !

C’est donc le juge qui continue de disposer d’une marge d’appréciation. Cela va donc dépendre de lui. S’il est du bon côté du manche tant mieux, s’il ne l’est pas, tant pis pour la petite victime… et tant pis pour les suivantes car la porte sera grande ouverte.

Au lieu de restaurer la peine de mort pour les violeurs d’enfants, on instaure des autorisations de violer.

Les associations de protection de l’enfance plaidaient pour une présomption de « non-consentement irréfragable », c’est-à-dire rendant irrecevable la preuve du contraire. Il faut cesser d’ergoter avec les criminels et clamer haut et fort notre détermination de passer à la guillotine tous les pédocriminels.

Noter que si le crime ou le délit était bien constitué, le projet de loi proposerait des peines beaucoup plus sévères pour les auteurs d’atteinte sexuelles sur des mineurs. La bonne blague ! On peut être sûr que ce crime ne sera jamais constitué… Préconiser des peines très lourdes pour un « acte fantôme » est une infamie.

Bien joué, les violeurs d’enfants !

 

2 commentaires sur “Coucher avec un enfant de moins de 15 ans sera légal dans certains cas”

  1. Ce projet de loi est une bonne nouvelle pour les violeurs, pédophiles et autres pervers ! Violer un mineur est un crime sauf si, à condition que.. peut être que le mineur a voulu, ce mineur a peut être provoqué son pauvre agresseur..
    On est arrivé à un stade odieux où on projette de légiférer contre les fessés mais on décriminalise le viol des enfants !!
    Le 4 mars 2018 La ministre de la santé Agnès Buzyn a annoncé qu’elle s’engageait à soutenir une proposition de loi  visant à interdire « les violences éducatives ordinaires » et donc à interdire la fessée.
    « L’enjeu c’est d’interdire les châtiments corporels ‘’, a t elle à l’occasion de la journée de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants.

    On croit rêver !!! La fessée qu’un parent peut donner à son enfant est qualifiée de châtiment corporel mais un enfant qui se fait agresser de la pire manière dans sa chair et dans son âme ça devient rien, juste un acte consenti !
    Bientôt en a pas douter la barrière de l’âge et du consentement sautera ! Les enfant seront à la merci de tous les fous et sortira des bois un pédoquelquechose qui dira sans honte que ‘’l’immense majorité des enfants abusés se porte bien’’. Ces monstres permettent le viol des enfants, mais interdisent la fessée !

  2. et dans /// 20 ans ce sera a /// 13 ans tant cas faire ???? pourquoi ils ne mettent pas leurs fille sur les trottoirs alors comme ca ils verront ce que sa leurs fait !!!!! de se faire tringler a cet age a revenire en clock !!!!! que des abruties dans ce gouvernement ya pas mieux !!!!!!!!

Laisser un commentaire