Condamnation de Farida Belghoul plus lourde en appel

Par Roman Rodriguez

La cour d’appel d’Orléans vient de rendre aujourd’hui son verdict concernant l’affaire de Joué-les-Tours.

La juge a décidé d’alourdir la peine de Farida Belghoul pour « complicité de diffamation« , et d’alléger celle de Dalila Hassan pour « diffamation « .

Sur l’action publique, la cour d’appel d’Orléans condamne Farida Belghoul à une peine de 8000 euros pour « complicité de diffamation » et Dalila Hassan à 2000 euros pour « diffamation « .

Sur l’action civile, Dalila Hassan et Farida Belghoul sont condamnées solidairement à verser 15 000 à l’institutrice d’une part et d’autre part elles doivent toutes deux verser la somme de 3000 euros en cause d’appel.

Ainsi, au total, Farida Belghoul doit 17 000 euros pour celui de « complicité de diffamation » et Dalila Hassan est condamnée à verser la somme de 11 000 euros pour « le délit de diffamation« .

Le tribunal a pu compter sur une dénonciation de cette dernière qui désigna Farida Belghoul (lors de son audition par le juge d’instruction) comme étant à l’origine de l’idée, de la production, du montage et de la diffusion de la vidéo incriminée. Et ceci fait en toute méconnaissance de cause.

Le pouvoir juridique en arrive à une condamnation extra-ordinaire au vrai sens du terme car ce jugement est unique ! Unique en termes de montant pour une prétendue diffamation où le nom de l’institutrice n’a jamais été prononcé. Extra-ordinaire également dans le fait qu’une « complicité de délit » se trouve plus lourdement condamnée que le prétendu « délit » lui-même.

Les tribunaux se sont donc chargés d’une opération punitive contre le porte-parole de la JRE et n’ont pas été disposés à rendre justice. Ce qui n’étonnera plus personne.

Nous en saurons plus demain lorsque le jugement sera à notre disposition.

Roman Rodriguez

Secrétaire Général de la FAPEC

Pour soutenir Farida, écrivez à soutien.belghoul@abonnecole.com

 

 

 

30 commentaires sur “Condamnation de Farida Belghoul plus lourde en appel”

  1. Patientez je pense que le résultat des élections peuvent remettre les pendules à l’heure quand à ceux qui détruisent nos enfants ! Courage devant ces vermines.

  2. Vérité
    Afin de pouvoir analyse les évènements de manière objective, pouvez vous enfin nous donner les éléments concrets prouver la véracité de vos accusations envers l’institutrice.

    Je note que depuis le début de l’affaire il n’y en a aucun argument concret qui crédibilise ces accusations

    1. Comment répondre à votre question légitime sans risquer une nouvelle diffamation ? Le système fait bien les choses… Nous connaissons Farida depuis 1984. Elle a toujours été intègre, et s’est toujours consacrée gratuitement aux autres. Tout son parcours personnel le montre. Voilà la seule réponse possible.

  3. C’est vraiment injuste. On aimerait bien avoir un extrait du proces en video. Ils veulent la ruiner ma parole en exigeant une telle somme.

  4. Dénoncer un crime dont on aurait connaissance est plus qu’un droit : un devoir, un devoir légal, et un devoir sacré.

  5. votre combat pour nos enfants est le bon ;votre courage et votre
    ténacité sont les meilleures armes !!continué ne lâchez rien!!

  6. Mon dieu c’est injuste !
    Farida nous sommes là pour t’aider à récolter les fonds et payer cette amende
    tiens bon
    Réda

  7. Ce que malheureusement une majorité ne sait pas parce que trop centrée sur elle-même ( LA HONTE ), c’est qu’il y a en France, des écoles  » laboratoires  » en matière de sexualité, preuve en est encore avec l’école Axxxx à Mxxx ainsi qu’au centre de loisirs de l’école Jules Ferry. Je rappelle que pour celle de Louis Aragon, le gamin en a attrapé une MST. Mais le Maire a déclaré qu’il l’avait attrapée dans une piscine ( oufff sic ). Une Gonorrhée ( ou chaude-pisse ) dans une piscine woahaaaaaaaaou no comm.
    Tout comme la ville de Calais qui elle, est carrément une ville laboratoire.
    Non il n’y a plus de justice tout est vérolé, Farida doit bien l’avoir compris.
    Que Dieu réagisse, ce n’est plus possible de faire avec.

  8. Je découvre ce matin la condamnation aggravée de cette femme malfaisante.
    Cette nouvelle va éclairer toute ma journée.
    Espérons qu’à l’avenir Belghoul réfléchisse avant de répandre à nouveau son venin inepte.

  9. Farida je suis sincèrement désolée pour cette condamnation. Ton travail est remarquable. Ne baisse pas les bras. Comment est-ce possible de nos jours ? Il n’y a plus de justice.

    1. Si il y en a une, et Farida en bénéficiera dans l’au-delà, n’en doutez pas. En attendant nous devrons nous contenter des tribunaux maçonniques et des pouvoirs temporels qui, à en juger par ce jugement, ne sont pas si séparés que ça. La ministre de l’éducation a eu les représailles qu’elle avait promit, les magistrats ont suivi docilement, et les medias n’ont pas manqué de leur manger dans la main. Les enfants touchés par cette affaire devront eux aussi attendre le jugement dernier pour que la lumière soit faite et la justice rendue.

  10. Le système est pourri jusqu’à l’os!!!!!
    Que dire de plus madame sinon que je suis affreusement dégoutée de vivre dans ce système!!
    Je supplie Dieu de vous venir en aide et qu’il mette un terme aux agissements de ces sataniques.

  11. Le tribunal estime donc qu’il y a eu diffamation même si aucun nom n’avait été prononcé.

    Le fond de l’affaire : une accusation pour de graves abus sexuels sur des enfants. Je regrette qu’on ne m’ait pas expliqué, jusqu’ici, comment, à partir de déclarations d’un enfant, on arrive à la culpabilité de Mme Belghoul.

    1. Tout simplement parce que tout cela a été inventé de toute pièce. Belghoul a été condamnée pour diffamation après avoir détruit la vie d’une enseignante. Mais ça les nervis de ce sité s’en battent l’oeil.

      1. Vous dites que cela a été inventé : qu’en savez-vous ? Si vous estimez que le procès l’a prouvé, rapportez cette preuve, au lieu de jouir de cette liberté réservée qu’est la calomnie.

        1. Comme je ne suis pas omniscient, mais au contraire soucieux de m’instruire, je vous propose simplement de répondre à la question que je posais, et que vous éludez. Vous me dites que « tout cela a été inventé de toute pièce ». Ce n’est donc ni la vérité, ni une erreur, si je comprends bien, mais un mensonge, donc je regrette qu’on ne m’ait pas expliqué, jusqu’ici, comment, à partir de déclarations d’un enfant, on arrive à la culpabilité de Mme Belghoul.

          À vous de répondre, si vous connaissez la réponse.

  12. C’est inadmissible et les bras m’en tombent.. Mais OU est la liberté d’expression, la liberté de dénoncer des faits graves concernant un manquement de l’école à l’éthique.

Laisser un commentaire