Comment échapper aux 11 vaccins ?

Par Roman Rodriguez

Le nombre de vaccins dits « obligatoires » vient de passer de trois à onze pour les bébés nés à partir du 1er janvier 2018.

Certains parents voudraient y échapper.

La question qui se pose à eux est de savoir comment.

Certains s’y opposent à tout prix et se disent prêts à falsifier les carnets de santé, ou à utiliser d’autres stratagèmes illégaux de ce type.

D’autres renoncent même à avoir un nouvel enfant.

Ces initiatives individuelles seront certainement inefficaces pour faire barrage à cette vaccination massive.

Les médias du système, en insistant sur le caractère obligatoire des vaccins, contribuent à faire croire à l’immense majorité des français qu’ils n’ont pas le choix.

Or, les enfants peuvent échapper à ces 11 vaccins légalement s’ils sont scolarisés à domicile.

On peut donc conclure que la vaccination obligatoire n’existe pas.

 

 

2 commentaires sur “Comment échapper aux 11 vaccins ?”

  1. Mon fils haut-potentiel fait l’école à la maison.

    C’est une bénédiction qui lui a rendu confiance en lui, sourire, envie d’avoir plein de copains, une instruction de qualité…

    Mais faut pas se leurrer: l’état-goulag a tout prévu.

    L’infâme sarkosy a fait voter toutes lois possibles pour permettre la dénonciation fallacieuse et donner tout pouvoir aux voleurs d’enfants(ase).

    C’est ainsi que n’importe qui déclarant des enfants en danger en total anonymat va permettre à l’ase de déclencher une enquête, qui aura toutes les chances d’aboutir à une demande d’assistance éducative, qui elle-même aboutira à un placement. CF COMITE CEDIF.

    En faisant l’école à la maison, on est heureux, on redécouvre sa parentalité. C’est pas tous les jours roses, mais on est dans le vrai de notre parentalité. Tandis qu’on est dans le faux en confiant nos enfants à des inconnus de l’éducation nationale. On vit vraiment avec notre enfant.

    Tandis que les anciens directeurs d’école vont établir des SIP enfant en danger, quand vous le retirerez de l’éducation nationale/formatage dictatorial( CF l’école à la maison.com).

    Bref, pour les vaccins: vous devez trouver un médecin anti-vaccin( y’en a de plus en plus, souvent des homéopathes ou naturopathes qui ont le certificat de médecine généraliste), qui doit prescrire l’ordonnance pour l’achat du vaccin, acheter le vaccin et accepter l’inoculation d’une goutte du vaccin.

    Ainsi, l’enfant va développer des réactions au vaccin, sans que celui-ci puisse nuire compte-tenu du dosage administré.

    Et donc, en cas de contrôle: la vaccination apparait sur le carnet médical et en cas de prise de sang il apparaitra des traces de vaccination( tandis qu’elle n’aura pas eu lieu comme souhaité par ces tarés du gouvernement et qu’elle ne pourra pas nuire à nos enfants).

    Vaut mieux ça que de s’exposer en anti-vaccin!!!!

    Il ne faut pas croire les discours charmeurs de la mal-nommée « protection de l’enfance », qui vous feront toujours croire qu’ils sont là « pour vous aider » et autres mensonges.

    Le but des travailleurs sociaux est de prendre les enfants. Un enfant placé rapporte à l’ase 24 000€/ms!
    Argent de nos impôts pour voler nos enfants. Argent qui n’ira jamais jamais à l’enfant placé. Et un enfant placé, c’est un enfant en danger.

    Si les textes légaux ne prévoit qu’une peine maximale de prison et une amende en cas de refus de vaccination, la réalité est le placement systématique des enfants( leur vaccination forcée et leur médication forcée, en sus des mauvais traitements et souvent d’actes pédophiles en toute impunité).

    Ne vous exposez jamais en anti-vaccin publiquement, même au sein familial!
    C’est vraiment trop risqué.

    Ne croyez pas qu’on se trouve en état de droit, concernant tout domaine de la « protection » de l’enfance: tout droit parental, toute logique et toute moralité n’existent pas.

    Si vous demandez en prières à rencontrer des respectueux de la vie, vous allez en trouver.

    Quand un médecin vous est recommandé en tant que respectueux de la vie, lors de la rencontre tâtonnez en disant que vous avez des peurs quant aux vaccins.

    Vous pouvez aussi demander un test préalable d’éventuelles réactions aux vaccins. Vous verrez la réaction du médecin. Beaucoup de SIP( signalement information préoccupante enfance en danger) émanent des docteurs, quant ils n’émanent pas des écoles publiques et des sévices sociaux.

    Le mieux restant de ne pas faire de tests, de ne pas vacciner pour de vrai tout en apportant la preuve des vaccins.

  2. Ça, c’est la meilleure des solutions ! Bravo !!! C’est révoltant, après toutes ces manifestations ils se fichent de la voix du peuple!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.