Catastrophe nationale : l'école obligatoire à 3 ans en 2019

Par Farida Belghoul

C’est pire qu’une catastrophe naturelle, c’est un tsunami institutionnel contre l’enfance … Beaucoup de naïfs, comme SOS Education, se félicitaient de la nomination de Jean-Michel Blanquer au poste de ministre de l’Education Nationale. Le discernement manquera toujours à certains. Quel esprit normalement constitué pouvait penser que le ministre de Macron était bon, ne serait-ce même « qu’un peu » ! En fait, le gars – comme d’habitude – cachait son jeu et préparait son coup de massue : l’obligation scolaire va être abaissée à trois ans à la rentrée de septembre 2019.

Si certains d’entre vous peuvent rester en vacances au bled, ne rentrez pas …

Le Monde de l’Education se moque de nous en titrant aujourd’hui : « un enfant qui joue apprend mieux ». On ignorait que l’enfant ne jouait pas chez lui, au chaud, en paix, dans les jambes de sa mère, dans son odeur, sa chaleur, bercé du son de sa voix, câliné dès le moindre chagrin, relevé doucement à la première chute, grondé le cas échéant…  La présence constante de la mère est indispensable pour construire aujourd’hui l’autonomie de demain. Un enfant jeté tôt dans les griffes de l’Etat sera un peureux, un lâche, un faible, un raté.

Hors des jupes de sa mère point de salut !

En plus, il s’agit d’un bluff. L’école n’est pas obligatoire. Elle ne le sera pas davantage pour les trois ans qu’elle ne l’est aujourd’hui pour les six ans. Mais cela va contraindre les parents à déclarer l’instruction en famille pour des gamins si jeunes, les contraignant ainsi à se coltiner les contrôles.

Cette annonce sachez-le ne concernerait que 3% des enfants qui ne vont pas à la maternelle. Pas un môme ne doit leur échapper sachant de surcroît que l’année scolaire, elle, se rallonge. De plus, il est vraisemblablement faux qu’il y ait autant d’enfants qui vont à la maternelle. Cette fake news est là pour enfoncer le clou de la propagande.

En obligeant les enfants à se rendre l’école à trois ans, on s’assure qu’ils seront vaccinés avec du porc, du chien, du fœtus humain, de l’aluminium et du mercure d’une part ; et d’autre part on est sûr qu’ils entendront parler tous les jours de leurs droits sexuels.

Gardez les petits à la maison contre vents et marées, et priez.

 

 

6 commentaires sur “Catastrophe nationale : l'école obligatoire à 3 ans en 2019”

  1. Hofmann, n’insultez pas les braves! Ces propos abjects et grossiers que vous tenez ne font que vous que vous dépeindre à merveille!

    Visiblement lutter contre l’éducation sexuelle des enfants dès la maternelle à l’air de vous contrarier et vous rend tout nauséeux! envie de vomir vous dites! Dommage que vous décriviez que vos émotions entre deux injures on aurait préféré des arguments!

    Farida a bien plus de virilité et force que certains êtres sensibles prêt à garder le silence, incapable de défendre des enfants dès lors qu’ils peuvent bénéficier ici ou ailleurs d’une « très grande générosité »!

    Visiblement vous,vous êtes de la graine des hommes dont on achète le silence ou la complaisance!La honte est incontestablement de votre côté et elle vous couvre entièrement!

  2.  » Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, l’on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. »
    d’ Aldous Huxley  » Le Meilleur des Mondes « 

    1. Madame, je suis outré des propos haineux que vous tenez qui ne sont pas digne d’une journaliste. En vous lisant on a envie de vomir. Vous faites preuve d’un racisme abject. Vous avez peut-être fait vos études journalistiques en France qui vous a accueillie avec la plus grande générosité mais vous n’en êtes pas digne. Madame je ne vous salue pas, par peur de me salir. Honte , honte à vous, ces mensonges ne vous grandissent pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.