Ampoules basse consommation : cancérogènes possibles

Par Farida Belghoul

Annie Lobé est une journaliste scientifique indépendante. Elle calcule ici des champs magnétiques émis par les ampoules basse consommation. Ces champs magnétiques sont classés parmi « les cancérogènes possibles » par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer qui a publié en 2002 une monographie qui concluait : « les champs électro-magnétiques de fréquence extrêmement basse sont des cancérogènes possibles pour l’homme« .

Si des instances internationales reconnaissent la possibilité du caractère cancérogène de ces ampoules, je vous laisse imaginez ce qu’il en est réellement…

Les anciennes ampoules à incandescence restent disponibles sur le net….  Faites des stocks, et priez.

 

 

Laisser un commentaire